Mon compte

Mon compte Mon panier
0 Article

Panier(0)

Il n'y a pas d'articles dans votre panier
Taxes incluses 0.00 CHF
Total TTC 0.00 CHF
Carte postale Avalokiteshvara

Utilisez la molette de la souris pour zoomer ou dézoomer

  • Carte postale Avalokiteshvara
  • Carte postale Avalokiteshvara
  • Carte postale Avalokiteshvara

Carte postale Avalokiteshvara

2.32 CHF
Disponibilité:
Il n'y a pas assez de produits en stock.
  • Dimension 11 x 16 cm

Carte postale d'Avalokiteshvara, Chenrezi, Chatong ou Chèntong; l'origine d'Avalokita à 1000 bras remonte à un épisode très populaire de la vie du bodhisattva. Lorsqu'il entreprit d'oeuvrer pour le bien des êtres, il fit, en présence d'Amitabha le voeu suivant: "Aussi longtemps qu'un seul être n'aura pas atteint l'éveil, j'oeuvrerai pour le bien de tous. Si je venais à manquer à cet engagement...

Qté:


Imprimer

Carte postale d'Avalokiteshvara, Chenrezi, Chatong ou Chèntong.

 

L'origine d'Avalokita à 1000 bras remonte à un épisode très populaire de la vie du bodhisattva. Lorsqu'il entreprit d'oeuvrer pour le bien des êtres, il fit, en présence d'Amitabha le voeu suivant: "Aussi longtemps qu'un seul être n'aura pas atteint l'éveil, j'oeuvrerai pour le bien de tous. Si je venais à manquer à cet engagement que ma tête éclate en dix morceaux, que mon corps se brise en mille parties!"

 

Pendant une durée incalculable, le corps d'Avalokita émit six rayons de lumière qui produisirent d'innombrables émanations travaillant à soulager les souffrances.

 

Après avoir ainsi oeuvré durant des kalpas, Avalokita regarda s'il restait encore beaucoup d'êtres à libérer dans le samsara. Hélas! Il lui sembla que leur nombre avait à peine diminué; découragé, il jugea sa tâche inutile, mieux valait arrêter.

 

Cette pensée ruina sa promesse. Aussitôt, son corps et sa tête se brisèrent.

La douleur fut grande. Il appela Amitabha à son secours. Celui-ci apparut immédiatement devant lui et l'exhorta à reprendre son activité bénéfique. Pour lui donner plus de puissance encore, il recomposa sa tête en lui donnant dix visages, neuf paisibles et un irrité, afin qu'il puisse poser son regard de compassion dans toutes les directions simultanément et il couronna l'ensemble d'une réplique de sa propre tête pour signifier qu'il serait toujours chez lui.

 

Prenant ensuite les morceaux du corps, il en fit un nouveau corps d'où rayonnaient mille mains marquées de mille yeux de compassion.

Fiche technique

Dimension
11 x 16 cm