Mon compte

Mon compte Mon panier
0 Article

Panier(0)

Il n'y a pas d'articles dans votre panier
Taxes incluses 0.00 CHF
Total TTC 0.00 CHF
Mala en graine de Banyan clair

Utilisez la molette de la souris pour zoomer ou dézoomer

  • Mala en graine de Banyan clair
  • Mala en graine de Banyan clair
  • Mala en graine de Banyan clair

Mala en graine de Banyan clair

22.50 CHF 32.50 CHF
  • Tour de cou environ 73 cm

Collier mala en graines de Banyan fraîches, l'arbre du voyageur, de la connaissance et de l'immortalité.

Collier bouddhiste 108 perles en graines naturelles. Le mala est aussi appelé rosaire bouddhique. Il est l'un des attributs essentiels du pèlerin et d'un grand nombre de divinités.

Qté:

Imprimer

Collier mala en graine de Banyan, l'arbre du voyageur, de la connaissance et de l'immortalité; il compte 108 graines naturelles.

 

La graine plus grosse et le petit ornement qui ferme le chapelet, surnommés guru, représentent d'une part la sagesse qui connaît la vacuité, d'autre part le stupa de Bouddha.

 

Le banian ou Banyan, Ficus religiosa, est un très grand arbre, parfois gigantesque avec des branches un peu comme des tentacules, un tronc tortueux et des racines serpentant au niveau du sol parfois même éloignées de la plante mère.


Il doit son nom à la caste brahmanique des marchands, les banians. Par le passé, ces grands arbres abritaient le voyageur lors de ses haltes et rassemblaient les villageois autour de lui.

 

C'est un arbre emblématique chez les bouddhistes et les hindouistes, le banian d’Asie symbolise la connaissance et l’immortalité. En Inde, en Thaïlande ou au Sri Lanka, l’arbre sacré est planté tout près des lieux de dévotion. On y vient pour déposer des offrandes, prier et méditer sous sa protection. 

 

C’est sous un Ficus religiosa que Bouddha reçut l’illumination d’où son nom d’Arbre de la Bodhi (de l’Eveil). Une bouture de l’arbre original fut emportée et plantée au Sri Lanka par Mahinda, fils de l’empereur Ashoka, protecteur du bouddhisme régnant avant Jésus-Christ.

 

Le mala est aussi appelé rosaire bouddhique. Il est l'un des attributs essentiels du pèlerin et d'un grand nombre de divinités. Le mala est composé de 108 perles enfilées, ce qui justifie son nom, puisqu'il signifie simplement "Guirlande" (de perles).


Il peut être porté comme un collier ou enroulé autour du poignet gauche comme bracelet lorsqu'il n'est pas utilisé comme support tactile pour réciter ou égrainer des mantras.


Le mala est tenu de la main gauche par le pratiquant, mais on le trouve parfois dans la main droite des divinités. On l'égrène en tirant les perles vers soi, ce qui symbolise que l'on tire les êtres hors de la souffrance.


Chacune des 108 perles du mala sert à réciter des prières mais surtout à compter le nombre de répétitions des mantras si l'on s'est fixé d'en répéter un nombre défini.


Les plus fervents et pratiquants religieux tibétains, craignant de s'égarer dans leurs comptes astronomiques, intercalent entre les grains du mala quatres repères que l'on appelle "chaturmahârajâ". Ce sont en général des perles plus grosses ou des pendentifs symboliques tel que la cloche et le foudre, qu'un bout de fil rouge ou jaune rattache au mala.


Le mala peut être fabriqué dans toute sorte de matière: le bois étant le plus commun, graines, verre, pierres semi-précieuse ou non, coquillage... Pour les divinités, les perles rappellent le plus souvent la couleur de leurs corps, par exemple en rubis si la divinité est rouge, en cristal si elle est blanche, en émeraude si elle est verte, en saphir ou en lapis-lazuli si elle est bleue, etc...



Fiche technique

Tour de cou
environ 73 cm

Les personnes ont également acheté :

30 AUTRES PRODUITS DANS LA MÊME CATÉGORIE :