Mon compte

Mon compte Mon panier
0 Article

Panier(0)

Il n'y a pas d'articles dans votre panier
Taxes incluses 0.00 CHF
Total TTC 0.00 CHF
porte-encens brûle encens bouddhiste en cuivre

Utilisez la molette de la souris pour zoomer ou dézoomer

  • porte-encens brûle encens bouddhiste en cuivre
  • brûle encens et bougeoir en cuivre porte-bonheur bouddhiste
  • brûle encens porte-bonheur lotus et stupa
  • porte-encens stupa signes auspicieux bouddhistes

Brûle Encens Porte-Bonheur pour tous types d'encens

54.78 CHF
  • Hauteur 7 cm
  • Diamètre 13 cm

Joli brûle encens, porte encens, support à encens rond sur pied; il est décoré des huit signes porte-bonheur du bouddhisme tibétain dans une fleur de lotus, d'un stupa et de vajra. Le centre est muni d'un couvercle à six trous prévu pour piquer l'encens de diverses tailles. La fleur de lotus peut être séparée de la base pour accueillir une bougie.

Qté:

Imprimer

Objet en provenance directe de l'Himalaya, fabriqué à la main par des petits artisans du Toit du Monde.

 

Les huit emblèmes bouddhistes, signes auspicieux ou Tashi Takgay, trouvent leur origine dans un moment capital  de la vie du Bouddha.

 

Il est dit qu'à l'aurore qui suivit la fameuse nuit sous l'arbre de Bodh Gayâ, quand le Prince ascète atteignit enfin son but, la joie et l'allégresse se répandirent dans tous les royaumes de l'Univers.

 

Pour manifester ce grand bonheur, les êtres célestes accoururent chargé d'une myriade de présents pour l'Eveillé. La mémoire des siècles et des hommes en a retenu quelques-uns, jugés essentiels et devenus emblématiques de la vénération témoignée.

 

Ces emblèmes ou signes auspicieux sont déclinés sous toutes sortes d'expressions: façonnés en bijoux précieux, sculptés dans des pièces de bois, imprimés sur du papier Nepali Lokta, brodés sur des soieries ou peintes sur des tentures précieuses, martelés et reproduits en simple décoration sur des objets de la vie courante ou sur des instruments de culte.

 

Sur le Toit du Monde, au Pays des Neiges, ils ont la réputation de porter chance, on les retrouve un peu partout, sur les portes des maisons, les objets utilitaires, les meubles, les tentes, les pierres ou même les flancs des montagnes. Les jours de fête on les dessine à la craie blanche ou rouge sur les chemins qu'empruntent les invités.

 

- La précieuse ombrelle, chatra ou rinchen dug, est signe de dignité royale et protège de tous les maux.

- Les deux poissons d'or, matsya ou sergyin, insigne du maître indien de l'Univers, expriment ici la libération spirituelle: ils figurent sauvés de l'océan des souffrances de l'existence terrestre.

- Le vase ou coupe aux trésors, kalasha ou bumpa, contient les joyaux spirituels et peut faire office de récipient d'eau lustrale, considérée comme le nectar d'immortalité.

- La fleur de lotus, padma ou pema, symbolise la pureté originelle; elle est d'ailleurs, sous diverses couleurs et formes, un attribut priviligié des bouddhas et bodhisattvas.

- La conque blanche, sankha ou dunkar, d'autant plus prisée si sa spirale s'enroule vers la droite, figure la parole qui proclame la gloire des Eveillés et porte parfois le nom de trompette de victoire.

- Le noeud sans fin, srîvatsa ou palbe, est témoignage d'amour ou d'éternité, représentant la vie infinie.

- La grande bannière, dhvaja ou gyaltsen, est en fait un drapeau roulé qui atteste la puissance de l'enseignement bouddhisme ou la victoire de la Bonne Loi.

- La roue d'or, chakra ou khorl, est naturellement celle de l'enseignement (dharma), à pratiquer assidument pour accéder à l'Eveil. Elle représente l'unité de toutes les choses et demeure par excellence de la doctrine.

 

Fiche technique

Hauteur
7 cm
Diamètre
13 cm

30 AUTRES PRODUITS DANS LA MÊME CATÉGORIE :